Voyage en confinement – Épisode 1

Un « Monde d’après » trop étroit ? Qu’à cela ne tienne, on va jouer à saute-frontières. En mode transnational-trotter, au gré des opportunités. Unique congé annuel en pleine deuxième vague – entre fermetures des frontières, test PCR, territoires confinés, quarantaine au retour ou à l’aller – l’affaire s’annonce corsée… A l’affut des annonces quotidiennes d’ici et d’ailleurs, la quête de la mobilité devient un job à plein temps !

Lock me if you can !

Options

  • Option number 1 : Mumbai – ultime Ville Monde au programme du PG. Verdict : frontière indienne fermée
  • Option number 2 : Île Maurice – Île de la Réunion. Verdict : quarantaine et test PCR, à oublier
  • Option number 3 : Berlin, Épisode II – portraits de la jeunesse européenne exilée. Verdict : à suivre
  • Option number 4 : Le Grand Genève à bord du Léman Express. Verdict : en suspens

Constat : on est faits comme des rats !

Chronologie

  • 07.10. Direction Venezia youpiii !
  • 09.10. Espoir de voir Venezia douché… quarantaine de retour exigée
  • 10.10. Direction Grand Genève !
  • 29.10. Venezia ce coup-ci on y croit !
  • 30.10 France re-fermée, projet Grand Genève avorté
  • du 20.10 au 01.11. Rumeur d’une Genève encerclée… Projet : maison?
  • du 20.10 au 01.11 Projet cabotage Territoires d’Entre-Lacs frontières
  • 29.10 Projet cabotage à semi-avorté, Suisse inscrite sur liste rouge allemande
  • 02.11 Projet cabotage avorté, Autriche + Allemagne re-confinées
  • 25.10 Se résigner et se rabattre sur des voyages littéraires ?
  • 30.10 Retrait des voyages littéraires compromis. France sous régime d’attestation….
  • 01.11 Last option Venezia + Italia… Italie ok ? Nouvelles restrictions de circulations. Milan, Florence et Naples confinées.
  • 02.11 En route pour Venezia… only 🙂
  • 08.11 Partir vers l’Est helvétique, découvrir son pays à bord de ses trains mythiques
  • 09.11 Adios trains mythiques. Fermés pour cause de pandémie.

Alors ça pourrait ressembler à un gag, mais il n’en est rien. Le constat est amer, but never ever give up comme dirait un bon ami ! Inenvisageable que cette enquête se termine en queue de poisson du lac. Le projet ? Aller à l’Est. Direction Saint-Gall. Restons dans le thème et poursuivons vers l’Orient jusqu’à ce qu’on se cogne sur une frontière. Parce qu’il faut que chaque mobilité ait un sens, inenvisageable d’imaginer un voyage vain un voyage blanc un voyage qui ne m’inspirerait rien. De surcroît en ces temps incertains où bouger relève tout simplement du miracle couplé à un plaisir coupable, où les options de déplacement sont réduites à peau de chagrin. Après 15 mois d’assignation. Bouger coûte que coûte. Bouger à tout prix. Pour la survie psychique. Pour la sociologique aussi. Évidemment. Le témoignage c’est important. Qui s’y collera sinon des êtres comme moi qui ont fait comme unique choix de carrière d’être totalement poreux aux mondes ? Que restera-t-il à ces êtres-là si on les enferme à la maison ?

Cabotage le long des frontières

Escale Nr. 1 : Annemasse – Grand Genève. Retrait de la commande des voyages littéraires. 

« Escale » Nr. 2 Territoires d’entre-Lacs. Des lacs à partager et des frontières fermées… L’Italian shore du Lac Majeur et la French shore du Lac Léman…à travers les vitres d’un train

Escale Nr. 3. Constance, le Lac aux quatre Pays. Whaouu ça sonne trop bien ! Suisse, Allemagne, Autriche, Liechtenstein à portée de voile et totalement… voilés par un brouillard au diapason avec la pandémie.

Depuis Saint-Gall pratiquer le cabotage le long du lac jusqu’à se cogner aux frontières. Bregenz (Autriche) c’est mort. Constance (Allemagne) également.

Qu’à cela ne tienne, je m’y faufile à pied, illégalement. Puis je passe en Autriche pour quelques instants. Close down, aucune possibilité de se soulager. Aller-retour suspicieux. Le garde-frontière a très peu apprécié. L’Est mythique s’arrêtera à Vaduz. C’est déjà ça…

… Après des semaines à dessiner et redessiner les cartes mentales de mon futur terrain de jeu mobile et identitaire autorisé. Au gré des accords, je suis passée d’habitante du Léman à celui du Grand Genève en passant par Helvète jusqu’à m’imaginer citoyenne exclusive de la Cité de Calvin.

Constance – Kreuzlingen et le « Grillage de la honte »

« Après des semaines de séparation, couples et proches transfrontaliers de Kreuzlingen (TG) et de Constance (D) pourront à nouveau se rencontrer. La Suisse et l’Allemagne ont décidé de démonter le «grillage de la honte» installé le long de la frontière, Covid-19 oblige. » Lien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s