Ici Genève. « EXPLORE » GENEVE 2021

2021. Genève plus que jamais une cité « en transition ». Mobilité en (r)évolution, avec Voies vertes et autres pistes cyclables en passe de démentir sa réputation, mais aussi disparition de cités emblématiques et naissance de nouveaux quartiers, mais encore inauguration de nouveaux bastions culturels et retour en mode réinvention de ses emblématiques Festivals, mais enfin crise sanitaire, crise « multilatérale »… Dans ce monde d’après pétri d’incertitudes, une seule certitude pour Genève, la mini-cité Monde a entamé sa mutation…

Genève, quel laboratoire pour le « Monde d’après » ?

… Et si on commençait par l’explorer à Explore ?

EXPLORE 2021

Pour imaginer la ville de demain, l’édition d‘Explore 2021 met largement l’accent sur les enjeux liés au climat, à la ville durable et à la participation citoyenne à travers conférences, tables rondes, ateliers, débats, films, concerts, soirées festives, Hackathon, Climathon, etc. Explore propose aussi un programme riche et original d’explorations, des rencontres avec des citoyens inspirants et inspirés, des expositions et même des événements pour les enfants. Elle braque aussi ses projecteurs sur les artistes et leur rôle dans la réinvention de la ville de demain.

Comme d’hab on voudrait goûter à tout !!!… et comme d’hab le temps nous est compté. Je vous propose tout de même une modeste sélection, en mode explorations urbaines. Pour découvrir le programme complet, rendez-vous sur exploregeneve.ch. A découvrir également la plateforme participer.ge.ch, « La plateforme publique de participation citoyenne pour Genève et sa région« .

Escale no 1 – Soirée Pecha Kucha – Citoyens en transition 

« Rejoignez-nous pour une soirée festive et décontractée où vous découvrirez le melting-pot de Genève à travers des histoires inspirantes. Pour cette édition d’EXPLORE, nous vous emmenons vers la transition PechaKucha (« bavardage » en japonais), un concept de storytelling lancé à Tokyo. Les intervenants disposent de 20 images avec 20 secondes pour chacune afin de raconter leurs histoires de vie, leurs passions et leurs connaissances.« 

L’occasion de découvrir quelques unes des innombrables initiatives associatives et citoyennes qui fourmillent à Genève, mais aussi plein de pistes pour de nouvelles explorations urbaines.

Avec : 

  • Karl Mayala, Brazzaville Records, centre culturel Grottes, rumba congolaise « Petit Bizet : De Brazzaville à Genève« .
  • Tobias Blaha, Bioparc Genève. « The Open Embassy of Biodiversity« .
  • Fuz Farahmand, Le Grand Atelier de Genève. « Living through experimentation« .
  • Roxane Gray, Festival Les Créatives. « A Carnet Rose for gender equality in culture« .
  • Joëlle Martinoya, Forêt B. « Au milieu des difficultés se niche l’opportunité de découvrir ce que vous n’auriez jamais fait« .
  • Nataniel Mendoza, actif-trafiC « Initiative Climat Urbain : rendre la ville à ses habitant.e.s« .
  • Walter El Nagar, Refettorio Geneva / Mater Fondazione. « Inclusive Gastronomy« .
  • Sandra Piriz, Territoire Vivant. « Prise de Terre, se reconnecter au Vivant« .
  • Cecile Ducrot Stone, Peace Garden. « Celebrating Multilateralism : Genesis of a Peace Garden at the UN« .
  • Sylvain Thévoz, Auteur et travailleur social. « Que nous disent les sans-abris de Genève« .

Pour aller + loin : https://www.pechakucha.com/

Escale no 2 – Balade des Nations – Exploration de la Plage des Eaux-Vives au Quartier des Nations

« Une plage, un bateau, des nations, des parcs… on vous propose une balade exploratoire, inédite et internationale au coeur d’un des quartiers les plus emblématiques de la ville pour y découvrir des coins exceptionnels tout en ayant un regard sur le futur de cette partie de notre territoire.« 

Escale no 3 – Balade guidée le long de la voie verte (rive droite) –  Exploration à Vernier

« Partez à la découverte de la nouvelle voie verte en compagnie de l’équipe de projet lors d’une balade entre les quartiers de l’Étang et de la Concorde.« 

Escale no 4 – Territoire vivant – Exploration à Bernex

Après avoir entendu le récit inspirant de Sandra Piriz lors de la soirée Pecha Kucha, on s’est inscrit illico à l’événement « Territoire vivant », qui nous a emmenés sur le territoire de Mamajah, éco-site poétique et bucolique niché dans un coude du Rhône. Encore un trésor caché que Genève garde jalousement… Avant une petite escale au Bioparc, parce qu’on n’a pas pu résister après la présentation de Tobias Blaha lors de la même soirée… Vous avez dit inspirations ? 

« L’association Territoire vivant vous propose une promenade déambulatoire à la rencontre du génie du lieu au coeur de la presqu’île du Rhône sauvage. » Balade poétique et énergisante sur les terres de Mamajah, menée par des membres du collectif et l’architecte et éco-biologiste genevois Jacques Rosset, qui nous a invités à ressentir l’énergie du lieu. Lien Mamajah

Pour aller + loin GENÈVE – MONT-BLANC HAUT-LIEU PLANÉTAIRE. de Jacques Rosset

CapturePageTitre-6eEdition-1

« Vous serez passionnés de lire cet ouvrage qui met en lumière les secrets du rayonnement de Genève et l’axe du Mont-Blanc, révélés par son extraordinaire Feng-Shui et les « Trois G », la Géométrie sacrée, la Géomancie et la Géobiologie. Les données inédites et originales que j’ai réunies feront que votre vision du territoire qui est le vôtre sera transformée et enrichie par la mise en lumière des forces qu’il contient.«  Lien EcoDomus 

Escale no 5 – Balade nocturne « Lumière » – Exploration dans divers points du canton

« Cette balade sera l’occasion de parcourir ensemble et de nuit tout ou partie du futur tracé de la Voie verte Genève Sécheron/Versoix afin d’identifier les enjeux relatifs aux ambiances et activités nocturnes (visibilité, sentiment de sécurité, protection de la biodiversité, etc.).« 

Escale no 6 – Quelques événements « PAV »

plan

Le PAV ou projet Praille Acacias Vernets, représente « le plus grand potentiel de logements du canton et une opportunité de développement unique en plein coeur de la ville. Son développement s’organisera autour d’un réseau d’espaces publics généreux, dont le projet Espaces Rivières constituera la colonne vertébrale. » (Le PAV Espaces Rivières, lettre d’information – Octobre 2021) 

« Les terrains industriels situés dans le périmètre Praille Acacias Vernets, sur les territoires des villes de Genève, Carouge et Lancy, forment aujourd’hui le territoire phare de la transformation urbaine de l’agglomération genevoise. Idéalement situé, bien connecté, le PAV va devenir un nouveau coeur de Genève. De nouveaux quartiers vont y naître, réinventant le « vivre en ville ». Des espaces de vie pour habiter, travailler, se rencontrer et se détendre verront le jour. À la fois durables et verts, ils seront ouverts à toutes et tous. La ville de demain s’invente ici. » A découvrir ici

  • Les bains chauds du PAV – Exploration au Pavillon Sicli

« Une nouvelle rivière en plein milieu de la ville ? C’est l’expérience que l’on vous propose de vivre en participant à la concertation du projet « Espaces Rivières » directement dans les bains chauds installés pour l’occasion. » 

  • Atelier Espaces Rivières – Atelier au Pavillon Sicli

« Les citoyen.nes, les associations et les entreprises, ainsi que les intéressé.es qui vivent et connaissent le PAV, sont invités à réfléchir à l’avenir des espaces publics en lien avec la future remise à ciel ouvert de l’Aire et de la Drize.« 

  • Balade sur l’eau dans le PAV – Exploration au Pavillon Sicli

« Venez découvrir, en balade guidée et accompagnés de la compagnie « En déroute », le projet de remise à ciel ouvert de la Drize au coeur du projet PAV.« 

Escale no 7 – ORAE – Expériences on the border – Conférence au Pavillon Sicli

« Fabrice Aragno, Mounir Ayoub, Vanessa Lacaille et Pierre Szczepski présentent leur projet pour le Pavillon Suisse de la Biennale d’architecture de Venise 2021, intitulé Orae – Experiences on the Border, le projet a associé les habitants de la frontière autour d’un travail collectif et pluridisciplinaire sur la perception de leur territoire. » Avec Mounir Ayoub et Vanessa Lacaille, architectes.

Mounir Ayoub et Vanessa Lacaille ont sillonné les confins transfrontaliers helvétiques à plusieurs moments avant et après la pandémie, pandémie qui donnant un nouveau poids à la frontière, a donné une nouvelle tournure à leur projet. Orae, véritable processus participatif, consistant à encadrer et laisser s’exprimer les participant-e-s. Les détails du projet à découvrir ici.

Escale no 8 – Art et Territoire, what else ? Table ronde au Pavillon Sicli

IMG_20211022_190830 (2)

« L’art est souvent mêlé à des projets urbains comme méthode de recherche ou comme force d’activation. C’est aussi un nouveau regard qui permet de mélanger des acteurs et de faire la ville collectivement. On vous propose donc de prendre connaissance de plusieurs initiatives en cours (ou à venir) afin d’aborder le lien entre art et territoire.« 

Avec John Birgham Hall (Theatrum Mundi), Severin Guelpa (LABOR Lausanne), Richard Le Quellec (Embassy of Foreign Artists), Yves Mettler (Artiste).

Atterrissage  – Soirée de clôture au rythme de la Fanfare Revuelta

bsh

… pour terminer en gaieté et célébrer le bouillonnant melting-pot genevois

En vol – Exposition « Énergies Désespoirs – un monde à réparer » – Au Pavillon Sicli

« Immersive, cette exposition propose un voyage au coeur d’un des enjeux les plus impactants de notre époque à travers 120 peintures dont certaines de plus de 2m de haut.« 

120 panneaux pour évoquer les problèmes mais aussi quelques solutions : « Nous redonnons vie à une friche urbaine » (Quartiers Nord Marseille Association Yes We Camp) – « Nous créons des monnaies locales » (80) – « Nous ouvrons un restaurant solidaire dans un ancien McDo » (L’Après M, Quartiers Nord de Marseille) – « Nous stoppons les grands projets inutiles » (350 abandonnés grâce à luttes citoyennes) – « Nous cultivons des potagers urbains solidaires » (Projet « Paysages nourriciers », Nantes), etc.

IMG_20211022_173801

« Jamais autant de murs n’ont été construits pour séparer les populations. Depuis la chute du mur de Berlin, on a construit l’équivalent de la circonférence de la Terre en murs de séparation. Il y en avait 11 en 1989 dans le monde. Aujourd’hui, 75 sont construits tandis qu’une quinzaine d’autres sont en projet.« 

Explore, un Festival pour casser les Murs

Et côté restauration, Explore a confié les clés de nos panses à nik’s fudo, une entreprise sociale qui rend « le pouvoir aux femmes migrantes de différentes cultures » et propose un service traiteur dont le slogan est « voyager dans son assiette« .

2021, le retour des Festivals

Ils sont de retour ! Explore, Salon du Livre en Ville, Black Movie, FIFDH, Visions du Réel pour citer ceux auxquels Le PG a consacré des billets. Mais aussi une marée de Festivals Verts, mais encore de bien ancrés qui se réinventent, se font nomades, éclatés, presque au parc, presque en live, bref des Festivals qui en disent beaucoup sur la cité. A Genève on célèbre les caves, les cuves, la nature, le terroir, la littérature, le cinéma, le quartier, la multiculturalité…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En bref

En mode urbain – Quinzaine de l’urbanisme – Le Grand Banquet des Quartiers

Faire-quartier-teaser-bild

Lien pour « faire quartier »

En mode « Terroir Nomade » – La Bâtie par les Villages

index

En mode itinérance multi-cultuellle – Festival Il est une foi

il-est-une-foi

Zoom sur le Salon du Livre en Ville

8894

Loin des polémiques et autres étiquettes islamo-gauchistes assignées aux intellectuels post-coloniaux, à Genève, on interroge la colonisation et la post-colonisation, pas seulement à l’occasion de la réinvention de son musée d’ethno mais aussi lors du Salon du Livre en Ville, notamment…

  • Au Salon africain. L’occasion de faire connaissance avec Annie Lulu et son cheminement identitaire avec La Mer noire dans les Grands lacs, mais aussi avec Mohamed Mbougar Sarr, qui a depuis été auréolé du Prix Goncourt 2021 pour La plus secrète mémoire des hommes.

« Métissage, transmission, origines, post colonialisme, immigration, … que ce soit sur le ton de la réflexion, du lyrisme, de l’intime ou celui grinçant de la caricature, les auteurs de la programmation du salon africain vous interpelleront par leurs œuvres engagées. Des noms pour certains déjà bien connus du public comme Nadia Khiari, Armand Gauz, Mohamed Mbougar Sarr, Annie Lulu, et de belles découvertes comme le Congolais Fann Attiki ou le Malien Chab Touré. Une édition prometteuse. » Lien L’Afrique engagée

Cliquer pour accéder à flyer-Afrique_2021.10.19.pdf

  • Avec La Bateauthèque de Marie van Berchem
« L’ouvrage expérimental et polymorphe est le fruit de la résidence de Marie van Berchem commencée en 2019 à Utopiana. La Bateauthèque, un projet artistique de bibliothèque nomade, lieu de rencontres et de discussion a marqué aussi l’exposition Les 1000 écologies à l’espace « Le Commun ». C’est à travers les rencontres et discussions, les contributions théoriques ainsi qu’une collaboration graphique feuilletée entre Marie van Berchem et Daniel Haettenschwiller que le livre est né. Il réunit des écrivain.e.s, artistes, curateur-ices et chercheur-euses, qui développent des pratiques décolonisantes. » Lien Utopiana
  • Avec Kaoutar Harchi et Chirine Sheybani « Naître étrangère ou le devenir« 

« Deux autrices à l’écriture puissante se fondent dans l’histoire et les traditions familiales pour évoquer tout en délicatesse l’intégration et le rapport à la langue, les langues. De la France à la Suisse, de Strasbourg à Genève, les destinées se tissent entre Occident, Moyen-orient et Afrique du Nord. Les jeunes générations tracent un chemin nouveau, riche d’un héritage pluriel. Une rencontre à la croisée des routes ! » Lien ICAM

Oui, au Salon du Livre en Ville, on interroge beaucoup les identités, transnationales, mais aussi régionales…

… et puis en butinant d’un lieu à l’autre on redécouvre un peu sa ville aussi…

Retrouvez tous les ouvrages dans la rubrique Highlights 2021

Ailleurs à Genève

Escale no 1 – Vernier-Plage, village cosmopolite

1775

Roman de Xavier Chillier, Le Lys Bleu Éditions, 2021, 68 pages

Un voyage intimiste et ludique au cœur d’une campagne devenue banlieue un peu malgré elle, un hymne à une certaine forme de résilience, à ses habitants et à la joie de vivre paré d’imperfections…

Né en 1965 à Vernier, Xavier Chillier, après des études, un peu en lettres, beaucoup en sciences, adopte des lieux de résidence aussi étranges que variés par le monde. De retour à Vernier depuis une quinzaine d’années, il tisse une ode à sa commune dans ce bref romanLien Lys Bleu

Escale no 2 – Carouge dans tous les sens

contreparties-bd.3j52oTDrYd

Portrait sensible d’une ville, par Herji

« Cette bande dessinée est un projet exploratoire et poétique dont l’objectif est de produire le portrait « sensible » d’une ville. C’est le défi principal de cette bande dessinée: dessiner Carouge comme je l’ai ressentie, imaginée, rêvée. Construire une balade graphique et sensorielle dans une ville unique, ses places, ses recoins, une retranscription émotionnelle et onirique de moments particuliers… Cette BD s’adresse à toutes les personnes curieuses de découvrir la cité sarde, aux admirateurs.rices des détails du quotidien, aux arpenteurs.euses du monde urbain, aux habitant.e.s du canton de Genève et aux rêveurs.euses de tout poil.«  Lien 

Escale no 3 – Genève des Régions

800_800_guggenprose_photo_officielle

Guggen Prose, conte régional de Laurence Maître et Félicien Donzé

A Genève on est tous un peu artistes, un peu engagés, un peu d’ailleurs, imprégnés de racines régionales ou transnationales. Genève, la cité où les en(dé)racinés d’Ailleurs viennent déployer leurs ailes pour enrichir l’Ici. Genève, un bricolage fait d’ailleurs, son identité…

« Le théâtre s’invite chez vous, dans votre ville ou village, grâce au duo jurassien composé de la comédienne Laurence Maître et du musicien Félicien « Lia » Donzé. Il sort le public des salles de spectacle et l’emmène en plein air pour aborder la question de ce qui lie à un territoire et de l’appartenance d’une personne à sa région natale. Comment décrire ce sentiment qui nous rattache si fort à un coin de terre ? Guggen Prose est une création constituée de textes d’auteur.trice.s jurassien.ne.s, des plus célèbres aux plus obscurs. Guggen Prose veut aller à la rencontre des gens là où le langage poétique se mêle à celui de la nature, où se révèlent racines et ivresses enterrées. » Lien

Escale no 4 – En Transit à La Nouvelle Comédie

présent

Le présent qui déborde de Christiane Jatahy. D’après L’Odyssée d’Homère. dans le cadre du projet européen MP3# 

« Le présent qui déborde est une odyssée, celle de ces femmes et ces hommes, de ces enfants, qui traversent les frontières à la recherche d’un endroit sûr, un endroit pour survivre et recommencer leur vie. Christiane Jatahy est allée les filmer dans des lieux de passage, des camps de réfugiées et réfugiés, des lieux de transit, en Palestine, en Grèce, au Liban, en Centrafrique et au Brésil. Elle y a filmé les récits des Ulysse, Pénélope et Télémaque d’aujourd’hui. Cette fiction sur l’errance mêle théâtre et projection, chant homérique et histoire actuelle, pour rendre hommage à ces vies sans répit lancées sur les routes, à ces héros exilés, à celles et ceux que l’on arrache à leurs terres comme les arbres à leur souche. Christiane Jatahy aborde les frontières entre les genres et les gens non comme des séparations, mais comme l’occasion de construire des ponts esthétiques et humains.«  Lien

C’est sans doute cela la magie d’une cité comme Genève. Même quand la Mobilité est fortement entravée, de multiples explorations sont à portée de chaussons. Alors faisons de cette année figée une opportunité pour se rabattre sur le local, option « glocale », connectée au global ! On est à Genève après tout, une cité éponge jamais épuisée…

La Gazette 2021

  • La Gazette locale
Clap de fin pour la Cité Léopard à Carouge et la Caserne des Vernets - Inauguration de La Nouvelle Comédie et du nouveau Théâtre de Carouge - Inauguration des nouveaux quartiers des Sciers et des Communaux d’Ambilly - Lancement du projet de valorisation de la Rade et disparition annoncée du port ouvrier - Colonisation des enseignes bio, locales, vegan, street food, ... - Lancement de la réaffectation de la Pointe de la Jonction - Projet de piétonisation de la Rue de Carouge - Explosion de la Genève transfrontalière et interrogation sur la Genève Internationale...
  • La Gazette glocale

Si Genève n’échappe pas au trend global en se réinventant en mode local, la cité-éponge en constante vibration avec le Monde n’en oublie pas son ADN en restant plus que jamais au coeur des enjeux globaux…

Ainsi, alors que l’UE propose sa réforme de l’espace Schengen pour renforcer encore ses frontières, Genève célèbre les 70 ans du HCR (Lien) et accueille Amal, la géante petite migrante, pour un Walk au départ de la Place des Nations (Lien)

Aux polémiques et aux crispations, Genève préfère la voie de la réflexion collective et de la réconciliation. Elle tente ainsi d’aborder plus sereinement son tournant décolonial à travers la nouvelle identité de son musée d’ethnographie, rebaptisé éventuellement Centre genevois des peuples du monde, en accueillant une conférence internationale sur la décolonisation de la recherche, en proposant des Regards sur l’Interculturalité, ou le déboulonnement idéologique des figures historiques de son tissu urbain, en le parcourant sous le prisme de la Genève coloniale. Des initiatives bientôt complétées par d’autres, institutionnelles ou citoyennes, et sur lesquelles nous reviendrons prochainement.

Épilogue… Un Noël au Jardin, derrière un mur… sanitaire…

Cette Genève qu’on aime tant quand elle casse les Murs… a apparemment été incapable de composer avec celui de la crise sanitaire…  Pauvre Genève, touchée au coeur par la crise, tu t’emmures dans la morosité. Pour clore cette bouleversante année, c’est donc fichés et barricadés qu’il fallait avoir envie de communier…

Photo : Le Dauphiné

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s