Voix du FIFDH. Pêcheur d’Humanité

Chaque époque définit ses héros et ses criminels. Les criminels du jour deviendront les héros de demain. Les criminels d’hier les protecteurs populaires d’aujourd’hui… En fonction de notre rapport à la mobilité et la fiction qui prime les crimes deviennent des devoirs et les devoirs des crimes… Et les droits eux en perdent leur méditerranéen. Du coup, samedi, pour nous éclairer, après la projection de Strange Fish un héros humaniste ordinaire est sorti de l’écran, son chapeau de pêcheur en prime pour recevoir l’ovation qu’il méritait et nous raconter le « code de la mer », dont le Livre premier a pour titre Solidarité.

csm_5e068a3f3fdba285af0107b20659b873_f8e73cc7aa
Strange Fish, de Giulia Bertoluzzi, 2018, 55′
Quel effet peut avoir la vue d’un cadavre flottant dans l’eau comme un étrange poisson ? À travers les voix des héros anonymes de Zarzis, village de pêche au sud de la Tunisie, nous découvrons comment la tragédie des migrant·es a affecté le village et la communauté des pêcheur·euses. Un portrait puissant de Salah Mecherek, capitaine d’un bâteau de pêche à la sardine, Chamseddine Bourassine, président de l’association des pêcheurs et Chamseddine Marzoug, ex-pêcheur, bénévole pour le Croissant Rouge et actuel fossoyeur pour les nombreux inconnus qui s’échouent sur la côte. FIFDH

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s