Voix du FIFDH. Le Prix pour la Communauté

Le Festival a ouvert son porte-voix avec celle, bouleversante, de Nadia Murad. Jeune femme qui voulait juste être « la fille du village« , ni la victime ni l’héroïne. Aujourd’hui Prix Nobel de la Paix, ses épaules doivent porter le destin de toute une communauté en danger de disparition. Hier, par la guerre. Demain, par leur éventuelle dilution. Lorsqu’elle crie à l’Europe qu’en les dispersant ils achèveraient le génocide que l’EI a entamé, toute la salle a sangloté. Mes épaules en frissonnent encore. Celles de Nadia sont-elles assez solides pour payer le Prix du destin qu’un monde en suspension lui a réservé ?

murad
On Her Shoulders de Alexandria Bombach. 2018, 95′. Compétition documentaires
Prix Nobel de la paix 2018, Nadia Murad a survécu au génocide et à l’esclavage sexuel perpétrés par Daech sur les Yézidis. Propulsée à 23 ans sur le devant de la scène internationale aux côtés de son avocate Amal Clooney, elle incarne la voix d’un peuple au bord de l’anéantissement et doit raconter sans cesse l’horreur, tout en gérant la bureaucratie, la pression médiatique et une fascination malsaine à l’égard de son histoire. Primée à Sundance, Alexandria Bombach signe avec brio l’un des premiers films qui dénoncent frontalement le lourd tribut personnel payé par les femmes activistes. FIFDH

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s