Odyssees

Dans un autre monde, on nous avait annoncé la fin de l’Histoire, là-dessus on ne reviendra même plus… On nous avait prédit celle de la Géographie aussi !!! alors qu’elle est tellement tendance. Identité territoriale, fracture territoriale, centre & périphéries, redécoupage territorial, urbanité, racines, origine, appartenance, migrations, mondialisme …

« Je suis de mon enfance comme d’un pays » Antoine de Saint-Exupéry

Retour à Reims, à Forbach, à Yvetot ou en Occitanie… Toute quête initiatique est géographique. Liée aux lieux, au mouvement. Un parcours géographique dont la finalité est la recherche d’un subtil équilibre entre mouvement et ancrage. Pour in fine (ré)concilier ses identités. Pour les embrasser toutes. Maison-racines refuge et maison-monde émancipation. On s’en va, on revient, on cumule les identités. Sans complexes et sans contradiction. Un voyage pour s’apaiser, un voyage pour que nos lieux, in fine, nous façonnent mais ne nous déterminent plus. Il n’est point de lieu complet. Le lieu total est une utopie. Composons, bricolons, circulons, trans-nationalisons, trans-régionalisons, créons des ponts. Réconcilions.

Annie Ernaux – De Normandie à Cergy, « ville nouvelle »

retour_a_yvetot_v

« J’ai toujours pensé que c’était au fond la ville où je devais arriver un jour. Parce qu’il n’y avait plus le poids des héritages sociaux. Vous voyez les villes traditionnelles vous avez le médecin vous avez tous les notables vous avez machin qui vous a connue qui a connu vos parents et on vous situe, on vous place. Et ici justement tout le monde à un moment, arrive. » 21CM, Canal +, 24.10.2019

Lady Bird – De Sacramento à New York « Fly away home »

daily-movies-lady-bird-1

« A California high school student plans to escape from her family and small town by going to college in New York. » Site du film

Faut que je quitte Sacramento (…) parce que cette ville me tue. C’est le Midwest de la Californie.

Y’a pas un truc qui dit « Penser mondial agir local » ? … Je crois que la personne qui a dit ça ne vivait pas à Sacramento !

Salut maman et papa, c’est moi, Christine. C’est le prénom que vous m’avez donné. Et il est très bien. Dis, maman, est-ce que tu as été émue la première fois que tu as roulé en voiture dans Sacramento ? Moi oui et je voulais tle dire mais, on se parlait pas quand c’est arrivé. Tous ces virages que je prenais depuis toute petite, ces magasins et … tout quoi. J’avais envie de te le dire. Je t’aime très fort. Je voulais te dire merci. Merci c’est tout.

Retour à Reims – Retrouvailles

untitled« Le metteur en scène berlinois Thomas Ostermeier cree en français Retour à Reims adapté du célèbre essai du sociologue Didier Eribon.

« Le metteur en scène berlinois Thomas Ostermeier cree en français Retour à Reims adapté du célèbre essai du sociologue Didier Eribon.

Dans son livre, le sociologue français mêle confessions et analyse sociologique pour réfléchir ses retrouvailles avec sa ville natale et sa famille, après la mort de son père qu’il ne souhaitait plus voir, et sa découverte que ce n’était pas seulement son homosexualité qui avait déterminé sa fuite et sa vie mais aussi la classe sociale ouvrière dont il est issu. Cette confrontation avec son propre passé le conduit à réfléchir à cette double honte, sociale et sexuelle, et à travers elle aux angles morts de la société d’aujourd’hui: les mécanismes d’exclusion et la violence inhérente à la réalité d’une classe ouvrière auparavant communiste qui, oubliée par la gauche et privée de ses droits, a rejoint la droite populiste et le Front national qui seuls lui offrent encore une visibilité. Comment les choses sont-elles arrivées là ? Quelle est la responsabilité de la gauche ? Aurait-elle, comme l’intellectuel Eribon lui-même, renoncé à son passé ? Qui défend encore aujourd’hui le projet humaniste et progressiste ? Où et comment ont disparu les représentations de la classe ouvrière ? Et quelles sont les solutions ? Eribon poursuit ces questions dans ce film, partant à la recherche d’indices auprès de sa mère à Reims.

Au fur et à mesure du doublage du film, réalisateur, actrice et technicien sont renvoyé·e·s par le texte d’Eribon à leurs propres choix, à leur responsabilité d’artistes, à leur statut social comme à leur histoire personnelle. » Dossier de presse Théâtre de Vidy

Retour à Forbach

588769

« Régis Sauder revient dans le pavillon de son enfance à Forbach. Il y a 30 ans, il a fui cette ville pour se construire contre la violence et dans la honte de son milieu. Entre démons de l’extrémisme et déterminisme social, comment vivent ceux qui sont restés ? Ensemble, ils tissent mémoires individuelles et collectives pour interroger l’avenir à l’heure où la peur semble plus forte que jamais. » Lien

Alto Braco – Retour en Occitanie

Wet Eye Glasses

« Alto braco, «haut lieu» en occitan, l’ancien nom du plateau de l’Aubrac. Un nom mystérieux et âpre, à l’image des paysages que Brune traverse en venant y enterrer Douce, sa grand-mère. Du berceau familial, un petit village de l’Aveyron battu par les vents, elle ne reconnaît rien, ou a tout oublié. Après la mort de sa mère, elle a grandi à Paris, au-dessus du Catulle, le bistrot tenu par Douce et sa sœur Granita. Dures à la tâche, aimantes, fantasques, les deux femmes lui ont transmis le sens de l’humour et l’art d’esquiver le passé. Mais à mesure que Brune découvre ce pays d’élevage, à la fois ancestral et ultra-moderne, la vérité des origines affleure, et avec elle un sentiment qui ressemble à l’envie d’appartenance.
Vanessa Bamberger signe ici un roman sensible sur le lien à la terre, la transmission et les secrets à l’œuvre dans nos vies. » Lien éditeur

Retour aux Sources

« Des Suissesses et des Suisses partent dans leur pays d’origine sur les traces de leur passé« 

  • Episode I – Voyage en Angola
  • Episode II – Voyage en Inde
  • Episode III – Voyage au Panama
  • Episode IV – Voyage en Roumanie
  • Episode V – Voyage au Sri-Lanka
A suivre sur RTS

A lire ou à relire Le Projet Cosmopolis – Exil & Image d’enfance

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s