Highlight : A Land Imagined

Le Léopard d’or au 71e Festival de Locarno a été décerné au film « A Land Imagined« , (« Un Territoire Imaginaire ») du réalisateur singapourien Yeo Siew Hua.
Un polar qui nous plonge dans l’univers des travailleurs immigrés des chantiers de Singapour.

Site du Festival de Locarno 

A-LAND-IMAGINED_Poster

« Singapour gagne chaque année plusieurs mètres sur l’océan en important des tonnes de sable des pays voisins – ainsi que de la main d’œuvre bon marché. Dans un chantier d’aménagement du littoral, l’inspecteur de police LOK enquête sur la disparition d’un ouvrier chinois, WANG, jusqu’alors chargé de transporter des ouvriers. C’est ainsi qu’il est devenu ami avec AJIT, ouvrier bangladais. Insomniaque, Wang fréquentait la nuit un cybercafé, nouant une étrange relation virtuelle avec un gamer qui semble le manipuler. Quand Ajit disparaît sans prévenir, Wang soupçonne une machination et fait sa propre enquête… avant de s’évaporer à son tour. Lok finira par retrouver la trace de ces personnages déboussolés dans un pays où aucun repère n’est stable, pas même ses limites géographiques. »
« A lonely construction worker from China goes missing at a Singapore land reclamation site, and a sleepless police investigator must put himself in the mind of the migrant to uncover the truth beneath all that sand.
Set in industrial Singapore, police investigator Lok must find missing migrant worker Wang. Wang suffers a worksite accident and is anxious about repatriation. Unable to sleep, Wang starts frequenting a dreamy cybercafé in the dead of the night. Hoping to look for some form of human connection in this foreign land he feels alienated from, Wang forms a virtu al friendship with a mysterious gamer that takes a sinister turn. When Wang suddenly disappears, Lok digs deep into the trail leading to a land reclamation site, in order to uncover the truth beneath all that sand.
DIRECTOR’S STATEMENT
Singapore has garnered itself a reputation as a modern economic miracle, turning itself from a fishing village to a thriving modern economy over the short period of only a few decades.
Such a feat is possible due to its ability to systematically engineer a land designed through land reclamation and endless construction projects. By perpetually reshaping itself, it negates natural geographical formations, rendering them into perfectly straight and angular shorelines – a land as though imagined up by some geometrical mind.
Even the people on this imaginary land are at the same time equally imagined. As a country of immigrants, its demography is wholly dependent on migration policies and economic considerations. New migrants are brought into the fold to reinvigorate the i
magination of this economic miracle – a success story that is built upon the backs of low wage migrant labourers from the region who are hired to build a nation they can never become a part of. »

A lire ou à relire Le Projet Cosmopolis – Errances en Villes mondialesEscale à Singapour

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s